Calvi
Réserver

Avis plongée calvi, la côte nord-ouest de la Corse

Un bleu lagon, un vert émeraude, un rouge tuile, une citadelle, des clochers et des églises, voilà la carte postale de Calvi ! Avec son riche patrimoine et sa culture méditerranéenne fièrement ancrée dans les ruelles pavées, la ville de Calvi nous invite à découvrir ses sites emblématiques qu’ils soient sur terre ou sous la mer ! Sur l’île, il est impossible d'échapper à la richesse du passé de la capitale de la Balagne. Tout d’abord, la citadelle de Calvi est un réel vestige culturel et politique avec son passé de forteresse génoise. Elle domine la mer méditerranée et propose un panorama à 360° sur la baie de Calvi et sur les montagnes corses. Calvi est aussi le lieu de naissance de Christophe Colomb qui fait ainsi lien parfait entre la terre et la mer. Elle possède plus 15 kilomètres de façade maritime dont 5 kilomètres de plage. L’eau chaude et les récifs rendent les plongées à Calvi agréables et calmes. Il existe 5 clubs de plongées qui proposent de vous amener dans une quinzaine de sites de plongée sous- marine différents. La baie de Calvi abrite encore 2 spots de plongée remarquables : La Revellata et l’Épave du bombardier B-17.


Où faut-il plonger à Calvi ?


La Revellata

La Revellata, ou Punta Revellata se trouve à l’extrémité ouest de la baie de Calvi, là où la côte abrupte plonge dans la Méditerranée. Pour la rejoindre, on passe devant la citadelle, dont les énormes falaises surplombent la mer. La plus belle partie du parcours est la partie nord-est du site. Les nombreux rochers rectilignes sont déposés entre 10 et 12 mètres de profondeur. L’extrémité de la dernière formation rocheuse est un tombant qui descend jusqu’au sable, à 40 mètres, et comporte de nombreuses failles où il est facile de se perdre. En été, le site accueille de très nombreux plongeurs et il est parfois difficile de retrouver son bateau lorsqu’on s’est un peu trop éloigné. La Revallata est également réputée pour les couleurs qui enflamment les parois, avec les éponges ou, au-delà de 25 mètres, les gorgones. On peut- si l’on est attentif - repérer des poulpes qui sont parfois difficiles à distinguer en raison de leur grande aptitude au camouflage. Dans la baie de Calvi, vivent aussi des mérous sédentaires qui se cachent dans les failles ou les cavités.


L'épave du B-17

Devant la célèbre citadelle de Calvi, les fonds marins abritent les vestiges d’un B-17, bombardier américain des années 1940 dont l’épave gît à 200 mètres de la côte, sur un fond de sable et de posidonies, à une profondeur comprise entre 23 et 27 mètres. La plongée ne présente pas de difficultés particulières. Les raisons du crash du bombardier B-17 sont connues. Le 14 février 1944, alors qu’il était stationné dans le sud de l’Italie à Foggia, il s’envola pour sa dernière mission : le bombardement de la gare de triage de Vérone, avec aux commandes, le capitaine Frank Chaplik. C’est à l’approche de son objectif que le bombardier B-17 quitta sa trajectoire, se sépara de son unité et fut attaqué par les chasseurs allemands. Ayant subi de gros dégâts, le bombardier b-17 ne pouvait espérer retourner à sa base. Le plus proche aéroport des forces alliées était situé à Calvi, mais la piste était trop courte pour pouvoir accueillir des bombardiers de cette taille ! C’est alors que le capitaine Chaplick prit la décision de se poser sur l’eau avec le seul moteur restant. Lorsque le bombardier toucha les flots, les survivants disposèrent alors que de quelques minutes pour l’abandonner avant que l’avion ne glisse silencieusement dans l’eau. Lorsque la visibilité est bonne, il est possible d’apercevoir l’avion pratiquement depuis la surface. Le bombardier B-17 avait une envergure de 31,6 mètres. L’épave est presque inchangée depuis son accident. On y retrouve les moteurs et seul le nez de l’avion qui s’est abîmé au cours de l’atterrissage de fortune, s’est perdu. La faible profondeur permet de demeurer longtemps sous l’eau pour inspecter soigneusement l’épave, sous laquelle se cachent de gros congres et, dans la cabine de pilotage, sous le siège du pilote, on peut débusquer aussi des murènes.


Quand doit-on plonger à Calvi ?


En règle générale, la meilleure période pour un séjour plongée en Corse se situe entre le mois de mai et le mois d’octobre, en évitant, si possible, les mois de juillet et d’août en raison du tourisme de masse.


Conditions de plongée


La visibilité en plongée en Corse est généralement bonne atteignant en moyenne 15 à 20 mètres. Sur les spots de plongée de Sagone et Propriano, à Calvi, autour de Bonifacio et sur les Iles Lavezzi, la visibilité peut même atteindre 30 mètres.
Courants marins : En raison de la faible amplitude des marées en méditerranée, les courants marins, en corse, sont peu marqués.
Niveau requis : En Corse, la plongée est possible pour tous, mais les plongeurs confirmés apprécieront les sites.
La température de l'eau monte jusqu’à 26°C au mois d'août. En hiver, elle peut descendre jusqu’à 12°C. Une combinaison intégrale est alors fortement conseillée !


Que faut-il voir lors d'un séjour plongée ?


Les eaux de la baie de Calvi foisonnent de vie car toute la faune sous-marine de Méditerranée s’y retrouve. Vous pourrez y rencontrer de nombreux dentis, des sérioles, des Pélamides, des tortues de mer et des mérous. La plupart des nombreux spots de plongées se trouvent le long de canyons sous-marins ou de tombants couverts de coraux et d'éponges.


Poissons et espèces aperçues

Tortue
Tortue
Mérou
Mérou
Poulpe
Poulpe
Murène
Murène
Congre
Congre
Sar
Sar
Étoile de mer
Étoile de mer
Denti
Denti
Seiche
Seiche

Meilleurs spots