Honduras
Réserver

Avis sur la Plongée Honduras, tout ce que vous devez savoir avant de partir

Coincé entre le Guatemala, le Salvador et le Nicaragua, le Honduras est, encore aujourd’hui, assez méconnu des plongeurs. Ce superbe pays, est pourtant une magnifique destination pour un voyage plongée. Ce qui intéresse avant tout les plongeurs du monde entier, c’est son archipel situé dans la mer des Caraïbes qui s’étend, à environ 48 kilomètres d’Ouest en Est, le long de la côte du Nord du Honduras et qui se nomme Islas de las Bahia (les îles de la baie). Composé de sept îles et de 50 îlots, il s'étend sur 115 kilomètres sous la forme d'un arc qui pointe vers le nord-est. Les îles principales ont des noms qui sont, à eux seuls, de belles invitations aux voyages : Roatan, Guanaja, Utila, Cayos Conchinos.


Où plonger aux Honduras ?


Vous l’aurez compris, l’essentiel des plongées se situe autour de l’archipel de Islas de las Bahia qui, avec le Mexique et Belize, fait partie de la deuxième plus grande barrière de corail au monde, après l’Australie.


Voyage plongée à Roatan

D'une superficie de 53 kilomètres de long et cinq kilomètres de large, Roatan est la plus grande île de l’archipel. Roatan est également la plus peuplée des trois îles principales offrant le plus de possibilités en termes d’hébergement et de centres de plongée. L’île est réputée pour ses plages somptueuses, ses épaves, ses nombreux sites de plongée et pour sa colonie de dauphins. On trouve plus d’une centaine de sites de plongée autour de l’île dont une quarantaine à l’Ouest dans le parc marin de Roatan. Sous l’eau, la particularité de Roatan se matérialise par de magnifiques formations coraliennes comprenant de larges canyons, des grottes ou encore des cavernes profondes. Ne manquez pas les spots de plongée de Dolphin Den, Mary’s Place, Morat Wall mais aussi les imposantes épaves d’ El Aguila, Odyssey Wreck et Prince Albert Wreck. Enfin Roatan est un lieu idéal pour croiser des raies aigle, des requins nourrice ou encore des tortues.


Vacances plongée à Utila

D’une superficie d'à peine 13 kilomètres de long et cinq kilomètres de large, Utila est une île assez plate qui compte seulement une population de 4 000 habitants répartie majoritairement à l'extrémité Est de l'île. Autant vous le dire tout de suite, Utila est l’île préférée des backpackers à la recherche de prestations de plongée à prix réduits. Les nombreux clubs de plongée qui se sont implantés sur l’île proposent des prix très attractifs du baptême de plongée aux cours de plongée pour devenir profesionnel. Les plongeurs sont séduits par son rythme plus lent et son atmosphère plus détendue qu’à Roatan, ainsi que par ses sites de plongée magnifiques, parmi les plus beaux des Caraïbes. Une des particularités de l’île d’Utila est de se situer sur la route de migration des requins baleine. Il n’est donc pas rare d’en apercevoir durant vos immersions. (Possible toute l'année, mais surtout de mars à mai ou encore d'août à octobre au large du rivage nord.) Accessibles uniquement par bateau, les spots de plongée sont assez similaires à ceux de Roatan. Attendez-vous donc à trouver des tombants et de parois sous-marines abruptes sur la partie nord et des récifs frangeants, canyons et grottes sous-marines sur la partie sud. Au large, on peut plonger sur de beaux pinacles immergés. Il ne faut pas manquer, non plus, les sites de plongée de Black Hills, the Aquarium et Haliburton.


Plonger à Guanaja

Guanaja ou Isla de Pinos (l'île des pins), est une île au relief plus vallonné que celui de ses consœurs. Son sommet Michael Rock culmine à une altitude de 411 mètres. D’une superficie d'environ 18 kilomètres de long par six kilomètres de large, Guanaja est située plus à l'est dans l’archipel. Cette île, même si elle compte environ 8 000 habitants, est la moins développée et la plus difficile d’accès aux plongeurs. Avec seulement une petite route reliant les villes de Mangrove Bight et de Savannah Blue, la plupart des trajets se font en bateau. Ces caractéristiques plus sauvages en font un lieu qui vaut la peine d’être visité. Les récifs sont particulièrement bien préservés et abondent en vie. Les sites de plongée offrent une grande variété de décors avec des canyons, des tombants vertigineux dont le plus profond descend à 1 829 mètres, des épaves, des grottes et, bien entendu, de superbes récifs coraliens. Vous ne pouvez faire l’impasse sur les spots de plongée de Mestizo Reef, Vertigo, Michael’s Rock Reef ou encore de Jim’s Silverlode et The Jado Trader.


Quand faut-il partir plonger ?


Le Honduras possède un climat tropical et chaud, avec peu de variations de températures entre l'hiver et l'été. Néanmoins, pour plonger, mieux vaut éviter les mois les plus pluvieux entre octobre et janvier.


Conditions de plongée


La visibilité est très souvent excellente aux Honduras, de 30 à 45 mètres. Pourtant, il est préférable d’éviter la saison des pluies si on ne veut pas avoir une visibilité plus basse.
Les courants ne sont généralement pas très forts. Il est préférable, toutefois, de se renseigner auprès de votre club de plongée sur place.
Niveaux de plongée : Le Honduras permet aux plongeurs de tous niveaux de s’adonner aux plaisirs de leurs activités préférées. La variété des sites de plongée permettra aux plongeurs débutants de passer des spécialités dans de bonnes conditions.
Accès : La plupart des plongées se font à partir d'un bateau, mais les spots de plongée sont généralement proches du rivage.


Que voir en plongée aux Honduras ?


Situées sur le récif corallien méso-américain, les eaux entourant les îles de la baie regorgent de coraux éclatants, de poissons tropicaux multicolores. On en a, d’ailleurs, recensé plus de 300 espèces dont des poissons pélagiques tels que des requins-baleine (surtout à Utila), des requins marteaux, des raies manta, des tortues marines, des barracudas et des carangues à grosse tête. D’autres espèces emblématiques des caraïbes sont présentes dans ces eaux : mérous, raies, poissons ange, poissons papillon, poissons chirurgien, gorettes, poissons perroquet, vivaneaux à queue jaune, pieuvres, langoustes, crabes et murènes. Enfin, à Roatan, une colonie de dauphins d’Atlantique a pris ses quartiers dans le lagon d’Anthony’s Key.


Poissons et espèces aperçues

Raie manta
Raie manta
Requin-baleine
Requin-baleine
Barracuda
Barracuda
Tortue
Tortue
Mérou
Mérou
Requin marteau
Requin marteau
Murène
Murène
Carangue
Carangue
Raie pastenague
Raie pastenague
Crabe
Crabe
Langouste
Langouste
Poisson-ange
Poisson-ange
Poisson chirurgien
Poisson chirurgien
Poisson-papillon
Poisson-papillon
Poisson-perroquet
Poisson-perroquet

Meilleurs spots

Votre avis

   Devis gratuit