plus-air-plongee
Trucs et astuces

Respiration en plongée comment rester plus longtemps sous l'eau
26/03/2018

En plongée, bien souvent, on a tendance, à tort de considérer que le meilleur plongeur est celui qui ressort avec le plus d’air dans sa bouteille. C’est ce que l’on se dit au début, lorsque l’on souhaite apprendre la plongée sous marine . Alors oui, avoir une faible consommation d’air en plongée sous marine est important. Mais, désolé pour les petits poumons, bien qu’une faible consommation d’air soit une qualité important, ce n’est pas la plus grande qualité d’un plongeur.


Au-delà de l’optimisation du nombre de bar utilisé en plongée sous-marine, il est important de bien gérer sa respiration pour éviter certains des dangers de la plongée sous marine tel que la décompression.



Pourquoi vouloir baisser sa consommation d’air en plongée sous-marine ?


Le fait d’optimiser sa consommation d’air en plongée sous-marine a cependant de nombreux avantages :

  • Tout d’abord cela, vous permet bien évidemment de passer plus de temps sous l’eau en plongée (logique) sans dépasser le stade de non-décompression.
  • Par ailleurs, cela vous donne une marge de sécurité pour ne pas finir la plongée sur vos 10 derniers bars.
  • Enfin lorsque vous plonger en groupe, cela vous permets de ne pas obliger votre palanquée à remonter parce que vous atteignez les 50 bars alors que tout le monde est encore a 100 bars


Comment faire pour consommer moins d’air en plongée


MAINTENEZ VOUS EN FORME

Alors, que ce soit clair, ce n’est pas en plongeant 5 fois par an que vous aurez un corp de rêve. La plongée maintien en forme et fait travailler tous les muscles mais, à moins que vous ne fassiez de la plongée dérivante a contre sens régulièrement, vous ne perdrez pas vos petits kilos en trop.


Cependant, bien qu’il ne soit pas nécéssaire de faire de l’’altérophilie pour plonger, ce sport nécéssite tout de même d’être en forme, ne serais-ce que pour pouvoir enfiler votre combinaison et vous mettre à l’eau dans de bonen conditions et ne pas commencer la plongée essouflé. Par ailleurs, de nombreuses plongée un peu partout dans le monde sont dérivante et nécéssite parfois de palmer serieusement. De plus, même s’il n’est pas nécéssaire d’être un champion de la natation pour plonger, sachez qu’il est important de savoir nager pour faire de la plonger.

Concrètement, pour consommer moins d’air en plongée sous marine, il est nécéssaire de ne pas trop s’éssouffler et de pouvoir maintenir un petit niveau d’éffort.


ACHETEZ LE BON EQUIPEMENT DE PLONGEE

Bien souvent, en terme de taille, les homme ont tendance à se dire qu’ils risquent de prendre du bide ou, à l’inverse de se muscler et du coup, d’acheter une combinaison de plongée bien trop grande pour eux. A l’inverse, les femmes cherchent à acheter une combinaison qui les mettent en valeur et aiment bien être sérré dans leur combinaison de plongée. Il n’y a pas du tout de sexisme dans cette remarque, juste de l’experience. Le problème c’est qu’une combinaison ou une BCD trop grand ou trop petite engendrera plus d’effort ou à l’inverse des difficultés respiratoires. Il est donc important de bien choisir son équipement de plongée .


PORTEZ L’EQUIPEMENT ADAPTE

Ce que je vais dire tombe sous le sens mais, si vous savez que vous partez plongée sur Richelieu Rock en Thaïlande ou à sur la passe de Tiputa en Polynésie, ne prenez pas les petites palmes super pratiques et jolies. Prenez vos grosses palmes noires de crapaud paracerque sous l’eau, vous allez vous épuiser à palmer, c’est évident.

Par ailleurs, pensez bien à la température de l’eau. Cela semble évident encore une fois mais, la protection thermique joue un rôle important dans la consommation d’air. Rappelez-vous toujours que sous l’eau, la perte de chaleur se fait environ 20 fois plus vite que dans l'air et le froid n’est clairement pas votre ami en plongée. Pour se réchauffer, le corps va brûler beaucoup de graisses et du sucre et, bien que l’idée puisse vous sembler sympas pour perdre un peu de poids, cela entraîne forcement une plus forte consommation de d'air. Une combinaison adaptée permettra donc de ne pas avoir froid et n’entraînera pas une hausse de votre consommation d’air.


NE VOUS SUREQUIPEZ PAS

Par ailleurs, beaucoup de plongeur se bardent d’équipements en se disant qu’il vaut mieux l’avoir et ne pas en avoir besoin que de ne pas l’avoir lorsqu’on en a besoin. Alors, effectivement, cela peut sembler être pertinent mais il est inutile de blinder les poches de sa BCD de gadgets si vous faire uns petite plongée récif à 10 mètres de profondeur. Par ailleurs, la plupart du temps, on n’utilise pas ses équipements et cela peut même s’avérer contre productif et impacter fortement votre consommation d’air. Ne prenez que ce dont vous avez besoin.

Par ailleurs, le gilet stabilisateur et le lestage sont intimement liés. Du coup, si vous avez trop de poids, vous aurez tendance à gonfler et dégonfler votre gilet régulièrement ce qui consomme de l’air et rend vos déplacements plus compliqués sous l’eau. De plus, si vous êtes trop lestés, vous serez plus lourds et devrez donc faire plus d’effort pour vous déplacer. Ce qui entrainera forcément une forte consommation d’air quand vous plongez. Ce n’est pas facile parce qu’on a souvent tendance à préférer être trop lesté que pas assez, mais l’idéal est de porter un minimum de plomb.


PENSEZ A VOS COURS DE PLONGEE

Soyez profilé, aérodynamique. N’oubliez pas de rentrer vos tuyaux et votre deuxième détendeur. C'est une physique simple. Imaginez la différence de frottement de l’air sur un gros camion encombrant et une voiture de sport profilée. Dans l'eau, c’est la même chose. Lorsque vous passez votre premier cours de plongée. Autrement dit lors du PADI niveau 1 ou équivalent, on vous dit de toujours plonger avec un tuba. Cela parait bête et inutile mais lorsque vous mettez votre détendeur dans la bouche en surface en attendant que tout le monde soit prêt pour la descente, vous consommez. Ce serait dommage de commencer votre plongée avec 20 bar de moins que les autres, donc prenez votre tuba. Par ailleurs, je reviens rapidement sur la question du lestage. Comme vous l’avez appris lors de vos cours de plongée, le lestage dépend aussi de la mer dans laquelle vous plongez (Chapitre 2 du PADI Open Water). Donc la aussi, pensez à revoir vos acquis et demandez conseil à votre guide de plongée en ce qui concerne le lestage en plongée sous-marine.


AMÉLIOREZ VOTRE FLOTTABILITÉ ET VOTRE TECHNIQUE

Le meilleur moyen pour optimiser sa consommation d’air en plongée est d’améliorer sa flottabilité. Pour ceux qui ont un peu de mémoire, le ludion est un exercice du cours Open Water, qui vous apprend à atteindre une flottabilité neutre. La flottabilité est fondamentale pour contrôler votre consommation d’air en plongée sous marine parce que lorsque vous montez ou descendez, vous devez, soit remplir ou vider votre gilet stabilisateur, soit palmer. Dans les deux cas, vous consommez beaucoup d’air. Cette question rejoint d’ailleurs celle du lestage en plongée sous marine expliqué plus haut.

Au delà de la consommation d’air, le fait de ne pas contrôler sa stabilité peut entrainer des risques en plongée sous-marine. Prenez donc bien le temps de vous entrainer à maitriser votre flottabilité. Par ailleurs, petit conseil, si vous devez gonfler un peu votre gilet stabilisateur et que vous vous sentez à l’aise sous l’eau, utilisez les acquis de votre niveau 1 de plongée sous-marine et remplissez votre gilet à la bouche, vous économiserez de l’air.


NE FAITES PAS D’APNEE

Par ailleurs faites bien attention à ne pas faire d’apnée. Au-delà du fait que l’apnée, n’est pas optimale en termes de consommation d’aire, il peut s’avérer dangereux et présenter des risques tel que la décompression ou encore créer un sentiment de stress en plongée sous-marine qui peut s’avérer dangereux. En effet, en apnée, vos cellules sanguines ne reçoivent pas l’air renouvelé dont elles ont besoin et votre corps va produire des gaz carboniques (toxique). Cela va créer un déséquilibre et votre cerveau va générer une situation de stress qui aura pour effet l’essoufflement et donc l’augmentation de la consommation d’air sous l’eau.


DÉTENDEZ-VOUS

Inspirez lentement et profondément. Rappelez-vous, la plongée est un remède anti stress qui doit ressembler à un cours de yoga ou une bonne balade dans le parc. Ne vous agitez pas, bougez peu, laissez vous glisser. Plus vous bougez, plus vous consommez.

On vous parle beaucoup des dangers de la plongée, parce qu’il y en a, mais c’est avant tout un plaisir et on dénombre très peu d’accident en plongée récréative. Donc, détendez-vous en plongée. Respirez profondément, de préférence avec le bas des poumons, comme au yoga et observez ce qui vous entoure. Ne réfléchissez plus à votre respiration, laissez simplement l’air sortir de votre corp normalement.

Le stress est la cause principale de l’augmentation du rythme cardiaque. Le stress a par ailleurs tendance à augmenter l’activité physique et peu entre autre causer des crampes. Il est d’ailleurs important pour le plongeur débutant de bien savoir gérer une crampe en plongée sous marine. Bien souvent, le stress est créé par le plongeur lui-même, surtout lorsqu’il apprend la plongée sous-marine. C’est tout à fait normal d’ailleurs, respirer sous l’eau n’est pas ce qu’il y a de plus naturel. Mais ne vous inquiétez pas, des millions de plongeurs sont passés par là et puis, vous n’êtes pas seul et votre guide est là pour s’occuper de vous.


PRÉPAREZ VOTRE PLONGÉE

Le stress vient de l’anxiété. Plus vous êtes préparé, moins vous serez anxieux et moins vous consommerez d’air en plongée. Concrètement, avant la plongée, faite bien votre contrôle de sécurit et vérifiez bien que le deuxième détendeur de votre binôme fonctionne. N’hésitez pas à demander à l’instructeur de vous présenter la plongée en détail pour être prêt lorsque vous passerez dans un canyon ou dans un fort courant. Il devrait normalement présenter le profil de la plongée par lui-même mais ce n’est pas toujours le cas.

Par ailleurs, pensez à acheter un ordinateur de plongée. Cela vous rassurera sur votre profondeur et vous tiendra au courant lorsque vous montez ou descendez trop vite. C’est très rassurant.


PLONGÉE MOINS PROFOND

Lors du premier chapitre de votre premier cours de plongée, vous avez appris que plus vous descendez profond, plus vous consommez. En effet, P x V = C, c’est la loi de Boyle. Lorsqu’on plonge, on respire de l'air à pression ambiante en donc en fonction de la profondeur. Du coup, la pression augmente d'un bar tous les dix mètres environ à cause du poids de la colonne d’eau. Du coup, pour consommer moins, rien de plus simple, ne descendez pas trop profond.

En effet, si vous êtes toujours le premier à finir votre bouteille, essayer de toujours rester un peu moins profond que votre palanquée. Cela vous permettra de consommer moins d’air que le reste du groupe et, de ce fait, de consommer moins d’air par rapport aux autres plongeurs.

Voilà, donc maintenant vous savez quoi faire pour consommer moins d’air en plongée sous marine. Sachez par ailleurs que vous pourrez vous entraîner autant que vous voudrez, mais une jeune fille fine d’un mètre cinquante part avec un avantage considérable par rapport à un basketteur

Cet article vous à plu ? Un commentaire, un autre conseil, une question ou un avis ? N’hésitez pas à nous laisser un petit message.

Votre avis

Derniers articles

   Devis gratuit