crème solaire
Santé

Creme solaire bio, Lesquelles sont respectueuses des océans ?
02/05/2018

Bon c’est vrai qu’apriori vous avez un profile plutôt pro nature écolo défenseur de l’environnement admirateur des beautés des fonds marins… Votre prochaine destination prend surement forme et vous allez bientôt égrainer sites internet et boutiques pour trouver le bon maillot de bain ? Mais si votre tenu d’attaque estivale est essentielle, un mauvais choix de crème solaire pourrait gâcher les vacances de vos 10 prochaines années ! Oui car si un maillot peut perdre de ses couleurs à force de le passer en lavage rapide à 90°, les coraux sous l’assaut de nos crèmes solaires ont tendance à perdre de leur superbe car nous les empêchons de respirer par pur narcissisme…


Effets des produits solaires sur l’environnement


Si je vous disais que la nature peut tout nous apprendre et que son model écolo économique est parfait qu’en penseriez-vous ? Rien ne se perd dans la nature et tout est recyclable car elle est une bibliothèque perfectible à l’infini. Si Samsung étudie les seiches alors qu’ils n’ont pas vocation à devenir vétérinaire c’est parce qu’ils ont observé qu’elles savaient s’autoréparer en utilisant moins d’énergie… Chaque élément dans notre écosystème a son utilité et les coraux ont un rôle essentiel dans la vie sous-marine, nous pourrions les comparer aux arbres protecteurs des forêts. Hébergeurs gratuits, des multitudes de petits poissons y vivent avant d’atteindre leur maturité et une fois qu’ils sont assez forts pour résister à un environnement hostile ils passeront cette fameuse barrière de corail. Or les coraux sont très fragiles, et ils sont surement la 1ère espèce entrain de disparaitre à cause de notre activité directe. Mettre des crèmes solaires à filtres chimiques empêche donc la mer de respirer et les coraux ne pouvant faire leur travail de photosynthèse blanchissent pour mourir. Si les récifs coraliens disparaissent toute la biodiversité en sera perturbée, la mort du corail c’est une catastrophe écologique majeure, car si l’écosystème de la barrière meurt les poissons, la faune disparaitront avec eux. A chaque fois que vous piquez une tête en vous protégeant d’une crème solaire « chimique » pour éviter un cancer de la peau c’est ¼ de la crème qui reste dans l’eau, et à comptabiliser toutes nos baignades cela fait 4000 tonnes de déchets déversés dans les océans à l’année et non recyclable. Depuis quelques années nous sommes impuissants face au phénomène de la disparition de la barrière, le corail blanc meurt et cette gangrène ne cesse de s’étendre parce que nos comportements ne changent pas. En Réunion c’est plus de 3000 espèces qui sont menacées alors qu’il est possible d’endiguer ce phénomène avec des filtres naturels.


Interdire les crèmes solaires chimiques ?


Un pays du moins un parc écologique à Riviera Maya au Mexique a pris l’initiative d’interdire les crèmes chimiques pour protéger la nature et les espèces animales et végétales y sont préservées depuis 20 ans. Pour protéger ce petit paradis aquatiques les crèmes solaires y sont interdites, et des panneaux le rappellent partout dans le parc. Une brigade anti crème solaire chimique fait des rondes pour s’assurer de la coopération des touristes alors pour vous baigner avec Flipper il faudra vous procurer une crème biodégradable à filtre naturel. Acheter un produit naturel sans ces ingrédients interdits : benzophénone, butil metoxydibenzoilmétane, octyl metoxycinnamate, octyl salicylate, oxybenzone . En interdisant ces filtres chimiques qui polluent nos mers ils préservent leur environnement et le tourisme n’en est que plus florissant. Ils ont compris que les crèmes chimiques remontent à la surface et empêchent les rayons (de soleil) d’entrer dans l’eau (et sans soleil une partie de la flore aquatique va disparaitre or c’est elle qui fournit à manger aux poissons) … Le lagon deviendrait complétement stérile car la nature ne pourrait plus nourrir les poissons et donc les poissons s’en iraient pour trouver bonheur ailleurs : CQFD … Pour se baigner en toute conscience écolo ce club particulier propose une solution équivalente, une crème naturelle respectueuse de l’environnement. Ces crèmes ont des filtres minéraux très efficaces et résistants à l’eau sans produit chimique. Pour bronzer en toute bonne conscience et sécurité, il vous faudra vous procurer une crème à filtres naturels : le dioxyde de titanium et l’oxyde de zinc en sont les composants essentiels. Ils sont très efficaces sans pénétrer la peau donc anticancérigène, les magasins bio et pharmacie en proposent et le prix se situe entre 13 et 20 euros mais leur indice de protection ne dépasse pas 30.


crème solaire

Que faire si les filtres minéraux ne sont pas assez puissants ?


Vous me demanderez que dois-je faire, me protéger indice 50 avec des produits « classiques »et m’éviter un cancer de la peau ou bronzer bio indice 30 ? C’est un choix cornélien et c’est vrai que les cancers de la peau ont doublé depuis 10 ans ! L’exposition au soleil est un véritable problème de santé publique, alors le mieux est d’encore de se protéger depuis la base pour éviter d’en arriver aux extrémités car éviter les ultras violet un chapeau reste la meilleure des solutions… Observer nos récifs coraliens c’est prendre la pulsation de notre planète, et si les coraux continuent de disparaitre c’est la fin de 1 milliard ½ de personnes qui survivent grâce à cette barrière ! Si vous voulez continuer d’admirer des paysages idylliques aux milles couleurs et vibrer avec nous, sortez couvert (je parle d’une crème à filtre naturel) vous n’en apprécierez que mieux les paysages ! Nous vous ferons bientôt un retour pour vous conseiller les meilleures crèmes écolo-bio sur notre site SpotMyDive à bientôt et bonne baignade !


Article rédigé par Florence Fifi



Votre avis

Derniers articles

   Devis gratuit