laurent ballesta
People

Portrait de Laurent Ballesta, explorateur, réalisateur, photographe, scientifique
24/04/2018

Une légende française qui s’engage pour défendre une écologie moderne et s’investit pour la conservation de notre patrimoine naturel.


Biographie Laurent Ballesta : expédition à mille lieues sous les mers


Allez ne faites pas semblant vous le connaissez Laurent, un homme mystérieux protecteur des valeurs bioéthiques avec comme acolyte Nicolas Hulot tous deux défendant la nature du plus grand prédateur : l’Homme ! Son parcours atypique fut tel qu’avant qu’il ne nous fasse admirer des paysages marins inconnus, Il a étudié la biologie à l’université de Montpellier pour obtenir un master d’écologie. Ses premiers succès se feront très vite sentir et les fonds marins lui ouvriront les bras. Ainsi il put parcourir le monde et faire de sa passion un métier faisant fleurir ses connaissances et découvertes de génie. Sa vie d’explorateur sera des plus profonde et avec Pierre Descamps, Laurent créera une association l’œil d’Andromède qui en 2008 deviendra la société : « l’Andromède Océanologie ». Les capacités d’expertise de son entreprise sont à l’image de son ADN transverse car son équipe étudie aussi bien la cartographie bionomique des fonds marins que l’étude d’impact des aménagements côtiers mais également la gestion des écosystèmes littoraux : Laurent est un tout terrain...


laurent ballesta photo
© Laurent Ballesta


Vocation : réalisateur et photographe sous marin


Jeune et plein de fougue il reçut de nombreuses récompenses dont 3 fois la palme d’or au festival mondial de l’image sous marine et il poussa encore l’innovation en utilisant de nouvelles technologies. Le progrès est son leitmotiv ainsi grâce à son scaphandre recycleur il put plonger pour admirer la faune et la flore sauvage plus longtemps et en intensif ! Alerté par un phénomène naturel inexpliqué, en 2004 il partit observer la reproduction des requins en Polynésie (ce cas n’était jamais arrivé jusque-là) : un documentaire fut réalisé « Le 7e ciel des requins gris ». L’aventure continue si bien qu’en 2007 il partit dans les profondeurs de Terre de Feu en Patagonie. 2008 fut l’année de la Nouvelle-Calédonie afin d’ explorer la zone crépusculaire au-delà de 100 m des îles Loyauté. Témoin vivant des chefs d’œuvres de la nature, il prit des clichés d’espèces jamais photographiées jusqu’à présent : le film « Au royaume du nautile » vit le jour.


Rencontre antique avec le Cœlacanthe


En 2010, Laurent immortalisa une photographie sous marine ancestrale en milieu naturel en Afrique du sud dans le canal du Mozambique ainsi les Cœlacanthes (poissons fossiles) existant depuis plus de 65 millions d’années se laissèrent séduire pour la première fois par son objectif. Cette photo subaquatique presque irréelle ne fut que l’une de ses innovations gonflées et cette découverte mondiale fut l’occasion pour Ushuaia Nature de réaliser une émission engagée aux images fascinantes.


coelacanthe vivant
© Laurent Ballesta


Animateur et pédagogie accessible


Laurent collabora avec TF1 sur l’émission Ushuaia Nature en prenant cette fois la casquette de conseiller scientifique en environnement marin auprès de Nicolas Hulot. En plus de ses apparitions télévisuelles il publia des portfolios sur des magazines de renom à un niveau international. Il lança également différents programmes de valorisation du patrimoine sous marin et d’éco-valorisation (Polynésie française et différents archipels, Aqaba en Jordanie). Début 2011, Laurent initiera un mouvement lié à la découverte de la biodiversité sous marine via sa société Andromède et va ainsi créer la première galerie d’art et d’éducation entièrement consacrée aux océans.


mérou polynésie
© Laurent Ballesta


Bibliographie : ses livres d’or !


La France sera sa première source d’inspiration, dès 2003 il signa son premier ouvrage consacré à la faune et la flore subaquatique de sa région natale le Languedoc-Roussillon. En 2005 le livre « Planète Mers » cosigné avec Pierre Descamp résume 11 ans de passion et d’observation des 5 océans de la planète. Il sera récompensé par ses pairs et le festival Mondial de l’image sous marine lui attribuera une palme d’or. Le Sénat va d’ailleurs rendre hommage à son implication et l’exposition publique de Planète Mer au jardin du Luxembourg à Paris lui ouvrira de nombreuses portes. Entre 2007 et 2009 à 200 mètres de profondeur de la Méditerranée, un autre ouvrage naquit : « Dans la profondeur de la baie des anges ». En 2010, une réédition augmentée « Secrets de Méditerranée » verra le jour pour signer la photographie la plus profonde du monde réalisée en plongée autonome à 190 m de profondeur. En 2012, Il publie un autre livre « Odyssée dans les eaux d’ici » un véritable hommage à la biodiversité aquatique. Début 2013, Il publie un autre livre sur la vie marine des zones portuaires « l’Urban Wild Life ». En 2014, c’est « Gombessa » fruit de sa rencontre avec le cœlacanthe dans son environnement pendant 5 ans qui verra le jour. En 2015 il partit en Antarctique explorer la banquise et exposa ses clichés lors de la COB21. En 2016, il filma sur l'atoll de Fakarava la chasse nocturne des requins gris, puis en 2017 avec son équipe ils retournent dans les Tuamotu pour tourner « Gombessa IV » afin de percer le secret des chasses en meute des requins.


Un Cousteau des temps modernes


En tant que vulgarisateur populaire de photographie sous marine, Laurent Ballesta est d’une polyvalence rare car s’il plongeait à 13 ans il décida de vivre sa passion en mode collectif pour nous communiquer son virus. Il a su piquer notre attention pour faire évoluer nos mentalités et faire de nos océans un monde meilleur !


Découvrez son dernier ouvrage magnifique: 700 REQUINS DANS LA NUIT

700 requins dans la nuit
© Laurent Ballesta


Article rédigé par Florence Fifi



Votre avis

1 Commentaire

Arago 06/07/2018
" Pas de nouveau Cousteau sans un nouveau Bateau. "

Derniers articles

   Devis gratuit