alcool plongée
Trucs et astuces

Alcool et plongée un dangereux mélange
28/05/2019

La plongée est, sans nul doute, l’une des activités les excitantes au monde. Cependant, il ne faut pas oublier que l’océan peut être un environnement hostile et qu’il faut toujours être sur ses gardes. C’est pourquoi, il est déconseillé de consommer de l’alcool ou autre substance illicite, avant toute plongée.


Risques pour la santé


L'alcool peut augmenter le risque de narcose à l'azote, c’est-à-dire, à l’ivresse des profondeurs due à l'excès d'azote qui agit sur le système nerveux et entraîne des troubles du comportement. Elle peut même intensifier ses effets. La consommation d’alcool a beaucoup de conséquences sur le corps. Examinez la liste suivante :
- L’augmentation du débit sanguin périphérique et l de l'absorption d'azote dans les tissus.
- L’augmentation de la diurèse et du risque de déshydratation.
- L’augmentation de la viscosité sanguine, en particulier, dans les petits vaisseaux sanguins.
Tout cela peut accroître le risque de rétention d'azote pendant la plongée - ce qui augmente les risques de formation de bulles et de malaises dus à la décompression au fur et à mesure que le plongeur remonte vers la surface. L'alcool peut également entraîner une perte de chaleur. Les vaisseaux sanguins de la peau se dilatent plus que d'habitude et le flux sanguin augmente pour remplir les vaisseaux en expansion. Cela peut produire de l'hypothermie. Boire juste après la plongée peut également rendre plus difficile le réchauffement du corps


L’alcool limite les performances


L’alcool peut endommager une partie du cerveau appelée cortex cingulaire antérieur, qui détecte les erreurs et s’autocorrige afin de trouver, le plus vite possible, une solution. Cette détérioration peut commencer après seulement 1 ou 2 verres. Or, la plongée sous-marine nécessite une grande concentration et une grande attention.

Vous devez vérifier régulièrement que votre équipement fonctionne correctement et surveiller le taux d’oxygène disponible. De petites erreurs dans ces domaines peuvent entraîner des risques majeurs pour la sécurité. L'alcool a également une incidence sur les compétences nécessaires pour toute plongée, tels que le temps de réaction, le suivi visuel, la capacité d'attention et le jugement. Pendant une plongée, vous devez être capable de naviguer dans les courants et avoir un sens aigu vous permettant de gérer les risques susceptibles de survenir ou de faire face à des urgences telles que des blessures ou des dégâts matériels. Les plongeurs en proie aux effets de l’alcool sont également plus sujets aux nausées et aux vomissements pendant la plongée, ce qui peut facilement provoquer une asphyxie.


alcool plongée

Le pire scénario


Enfin, le plus grand risque de l’alcool en plongée est la noyade. La noyade est l’une des principales causes de décès non intentionnel, en particulier, chez les hommes adultes. La prise d’alcool est un facteur important dans 61% des noyades non liées à la navigation de plaisance, et d'autres études ont estimé que l’absorption d’alcool était une cause présente dans 25 à 50% des décès par noyade. Étant donné que l’alcool peut affecter le système nerveux central et les processus cognitifs d’une personne, il peut avoir un impact négatif sur sa capacité à survivre dans l’eau, en particulier, si le plongeur se blesse ou se perd.


Attitude à adopter


Si vous pensez tout de même qu’il est dommage de passer des vacances de plongée sans boire d’alcool et si vous ne pouvez pas vous en passer, voici quelques astuces et conseils :
• La nuit précédant votre plongée, essayez de stopper la consommation avant 23h 30. Si vous ne pouvez pas vous endormir avant minuit, retardez la plongée du matin et partez dans l’après-midi.
• Évitez l’alcool au moins 8 heures avant la plongée.
• limitez vos boissons à 2 ou 3 la veille et prenez une boisson non alcoolisée entre chacune des consommations alcoolisées.
•Si vous avez bu la nuit avant votre plongée, buvez beaucoup d’eau ou des boissons non gazeuses même si vous n’avez pas la « gueule de bois». Cela assurera votre hydratation.
• Évitez de boire de l’alcool pendant, au moins une heure, après la plongée et, plus longtemps encore, si vous avez plongé à des profondeurs supérieures à 80 pieds .


C’est une activité essentiellement risquée et l’associer à l’alcool est un très mauvais mélange. Qu'en pensez-vous ?


Article rédigé par Paule-Emmanuelle Delbe



Votre avis

Derniers articles

   Devis gratuit