plancton
Vie marine

Le plancton, poumon des océans
23/05/2019

C’est souvent l’infini petit qui affecte l’infiniment grand, et c’est ainsi le rôle du plancton dans la vie océanique. Né il y a près de 1,5 milliard d’année, Le plancton est la base de toute vie sur terre. Il joue donc un rôle crucial mais il reste méconnu du grand public.
le terme plancton vient du grec ancien «planktós » qui signifie « errant ». Il désigne l’ensemble des êtres vivants, animaux et végétaux, évoluant dans l’eau et entraînées par le courant.


Qu'est-ce que le plancton ?


Le plancton se divise en deux grands règnes : le plancton végétal, encore appelé phytoplancton, constitué d’ algues unicellulaires, appelées de ce fait micro algues ou micropyles et le plancton animal, appelé zooplancton. Le phytoplancton est facilement différentiable du zooplancton par ses formes très simples (pas de pattes, pas d'antennes), souvent géométriques (carré parfait, rectangle, rond, ovale). br> Le Zooplancton est aussi composé de deux groupes :
- le zooplancton permanent : organismes unicellulaires ou pluricellulaires qui naissent, se reproduisent et meurent à l’état de zooplancton.
- le zooplancton temporaire : œufs et larves d’animaux très variés (petits crustacés, coquillages, poissons…) qui quittent le monde du plancton en se métamorphosant : la larve (plancton) se transforme en juvénile en acquérant tous les attributs du futur adulte. Elle est semblable à la transformation du papillon.
La grande majorité est invisible à l’œil nu. En effet, sa taille varie de 0.2 micromètre, pour certains virus et bactéries, à 200 micromètres (1 micromètre = 1 µm = 0.001 millimètre, c’est 10 fois plus petit qu’une mine de crayon). Pour le pêcher, il faut donc un filet spécial à mailles très fines appelé « trait à plancton ». Parfois, le plancton animal peut atteindre plusieurs mètres, avec, par exemple, certaines méduses.


un plancton

Que mange le plancton ?


Le phytoplancton est appelé « producteur primaire » car il a la capacité de transformer la matière inorganique (CO2, sels minéraux, eau, lumière…) en matière organique. Le zooplancton se nourrit du phytoplancton. Comme les plantes sur Terre, le phytoplancton est à la base de la chaîne alimentaire des animaux marins.


Comment se reproduit-il ?


Les modes de reproductions du plancton sont complexes du fait de sa grande diversité et de sa capacité à changer de sexualité au cours de son existence. Le mode principal est le mode asexué :
- soit la cellule mère bourgeonne
- soit la cellule mère se divise en deux ou plusieurs cellules filles, comme chez les micro algues diatomées.
L’autre mode utilisé est la reproduction sexuée classique avec fusion des gamètes mâles et femelles en milieu extérieur. Le plancton se renouvelle très vite puisque sa durée de vie moyenne est de seulement quelques jours.


Plancton, véritable trésor


Le phytoplancton constitue la base de l’alimentation chez les herbivores aquatiques, et c’est pourquoi la biodiversité des populations phytoplanctoniques est un facteur important. Il constitue aussi une source de nourriture pour de nombreuses espèces animales marines ou d'eau douce, formant le début de la chaîne alimentaire. Les phytoplanctons sont consommés par des herbivores et par les zooplanctons qui sont eux-mêmes mangés ensuite par des consommateurs secondaires tels que des petits poissons. Ces derniers feront alors le bonheur de plus gros poissons qui seront eux-mêmes au menu d’oiseaux et de mammifères lesquels finissent parfois dans nos assiettes. Contrairement à ce que l’on pense, les forêts ne sont pas les poumons du globe. En effet, les planctons produisent près de 70% de l’oxygène que nous respirons, c’est donc beaucoup plus que les performances de nos chères plantes .

Même après sa mort, le plancton émet des molécules soufrées qui contribuent à la nucléation des gouttes d'eau, c'est-à-dire à la formation des nuages et des pluies, en déplaçant ce carbone dans la colonne d'eau. Le plancton a également été un excellent fournisseur d'énergie fossile. Lorsque des organismes planctoniques meurent, ils s’enfoncent dans le fond de la mer, créant une couche de sédiments. Pendant des millions d'années, ces sédiments se sont fossilisés, produisant notre précieux pétrole.


La disparition de plancton, est-ce le début de la fin?


Depuis 1990 l’activité planctonique mondiale ne cesse de baisser. Les causes sont nombreuses. D’abord, sous l'effet du réchauffement climatique, de nombreuses espèces planctoniques adaptées aux eaux tempérées migrent vers les eaux de moins en moins froides du nord, entraînant avec elles leurs prédateurs, ce qui modifie l'équilibre du système. Il y a également l’acidification des océans, c’est-à-dire la diminution progressive du pH des océans, induite par l'augmentation des émissions de dioxyde de carbone (CO2) d'origine anthropique dans l'atmosphère. Ce phénomène affecte aussi grandement le plancton. Les eaux de surface étouffées par les effluents agricoles, les micros plastiques à la dérive, l’empêchent de mener à bien sa mission. La surpêche, en haut de la pyramide, entraîne un développement des espèces herbivores et donc une consommation accrue des planctons.


Où vit le plancton ?


Le phytoplancton est essentiellement présent dans la couche euphotique, c’est-à-dire la zone jusqu’à laquelle la lumière pénètre. Il se développe mieux dans les eaux plutôt calmes et riches en sels nutritifs : rivières, estuaires, marais. On peut même le retrouver dans des fontaines ou des suintements de roches. A l’échelle d’une année, il présente donc une grande variabilité saisonnière. Il se développe préférentiellement du printemps à l’automne, lorsque les conditions sont optimales. On parle alors d’efflorescences algales ou de « bloom » phytoplanctonique pouvant parfois colorer les eaux en vert ou bleu.

Le zooplancton remonte la nuit vers la surface pour se nourrir de phytoplancton et redescend pendant la journée vers les eaux plus profondes. Il échappe ainsi aux prédateurs et économise de l’énergie car la température est alors moins élevée.




En conclusion le plancton est le poumon des océans. Jouant un rôle aussi important il serait temps que l’espèce humaine commence à en prendre conscience. Il ne reste plus que quelques années pour rectifier le tir.

Votre avis

Derniers articles

   Devis gratuit