plongée diabète
Santé

Peut-on plonger quand on a du diabète ?
16/07/2019

Certains problèmes de santé peuvent limiter, voire même, rendre impossibles certaines pratiques sportives qui imposent quelques prérequis physiques tels que ne pas avoir de problèmes de cœur, d’hypertension, de genoux etc.... La plongée sous- marine semble n’être donc réservée qu’à ceux qui sont en pleine force de l’âge et en bonne santé, et, cependant, ce n’est pas le cas puisque même les diabétiques peuvent aujourd’hui plonger.


L’évolution des traitements donne, depuis une dizaine d’années, aux personnes diabétiques la possibilité de plonger. Après les études “Diabète et plongée en Nitrox”, dont la dernière date de 2012, la Fédération Française d’études et de sports sous-marins (FFESSM) a mis en place un protocole.


Il faut rappeler que le diabète est une maladie chronique. C'est un trouble de l'assimilation et de l'utilisation des sucres fournis par la nourriture. Ce trouble se traduit par un taux de glucose trop élevé dans le sang. On parle alors d'hyperglycémie. Cette altération est causée par le manque d'effet d'une hormone, l'insuline, produite par le pancréas.

Pour résumer le problème, le diabète empêche le corps d'utiliser correctement le sucre comme source d'énergie. C'est ce point qui a suscité de fortes craintes au fil des années lorsqu’on parle de plongée. Pour permettre au corps de se réchauffer, les plongeurs brûlent des calories. Ces déperditions caloriques peuvent entraîner chez une personne diabétique une hypoglycémie.


plongée sous marine diabète

Quelles sont les recommandations ?


Malgré l'interdiction de plonger pour les diabétiques ayant fait une hypoglycémie ou une hyperglycémie sévère au cours des mois précédents, il est possible de plonger en toute sécurité lorsqu’on est diabétique.


traitements diabète

Le diabète de type 1 insulino-dépendant (DID) concerne les personnes traitées par injections d’insuline. Il est appelé aussi diabète maigre ou diabète juvénile et se caractérise notamment par une soif intense, des urines abondantes et un amaigrissement rapide. Les personnes atteintes de ce diabète doivent se faire prescrire un double certificat médical de leur diabétologue et d’un médecin fédéral. Si leur état le permet, ils pourront plonger jusqu’à 20 mètres en autonomie et jusqu’à 40 mètres avec un accompagnateur.


Le diabète de type 2 non insulino-dépendant est le plus répandu. Il touche aujourd’hui plus 400 millions de personnes à travers le monde. C’est un fléau pour la communauté médicale mais il n’empêche pas de pratiquer la plongée sous- marine. Les personnes atteintes de ce type de diabète sont souvent sous traitements médicamenteux. La plongée est autorisée si les médicaments prescrits sont validés par la Commission médicale de prévention nationale, la CMPN et par le groupe de travail affilié à l’Association Diabète et Plongée.


Cette association a été créée en 2012 et fait office de référence pour les plongeurs diabétiques. Les adolescents peuvent, eux aussi, pratiquer la plongée sous -marine s’ils ont une autorisation parentale.

Seules PADI, l’association américaine et l’ANMP, l’Association nationale des moniteurs de plongée ne suivent pas le protocole de la FFESM. Aussi, avant de plonger, n’omettez pas d’indiquer au club et votre moniteur, la nature exacte de votre pathologie !


Votre avis

Derniers articles

   Devis gratuit