asthme et plongée sous marine
Santé

Plongee et Asthme, les recommandations
23/05/2017

buy fins

Peut-on faire de la plongée quand on a de l’asthme ?


L'asthme est une maladie chronique due à une inflammation des bronches, qui se manifeste par des crises, gêne respiratoire, essoufflement, toux sèche, sifflements. L'asthmatique ne parvient pas à vider ses poumons de l'air qui a été inspiré. Lors d’une plongée avec bouteilles, l'organisme est soumis à l'augmentation de pression sous l’eau, et le travail ventilatoire est augmenté de près de 60%. De plus l'inhalation d'air froid et sec, lors de la descente, est susceptible de provoquer une crise d'asthme. De plus, le fait de respirer à travers un détendeur, un mélange gazeux peut aussi entrainer une crise d'asthme. C’est pourquoi pendant longtemps, l’asthme a été une contre indication à la plongée sous-marine avec bouteilles.


A présent, la FFESSM, fédération française d'études et de sports sous marins, considère, qu’après avis d’un pneumologue, et sous certaines conditions, un asthmatique peut pratiquer cette discipline. Un protocole d'évaluation de la gravité de l'asthme a même été établi par la commission médicale de la fédération. La fréquence des crises de l’asthme, et son ancienneté sont pris en compte pour autoriser ou non le sport. Le pneumologue vous soumettra à une EFR, exploration fonctionnelle respiratoire.


Situations permettant la plongée avec bouteille


En cas d’asthme léger et avec l’aval d’un pneumologue, la plongée est possible dans les cas suivants:
  • - Si l’asthme est intermittent, c'est-à-dire lorsque les symptômes reviennent plus d'une fois par semaine, ou les crises nocturnes moins de deux fois par mois.
  • - Lorsque l’asthme est persistant léger, quand les symptômes surviennent moins d’une fois par jour, et les nocturnes moins de deux fois par mois.


Contre indications absolues


Lorsque l’on présente les symptômes suivants, la plongée est interdite car elle mettrait en danger le plongeur.
  • - Asthme persistant modéré, avec les symptômes quotidiens ou crises nocturnes plus de deux fois par semaine.
  • - Asthme sévère, quand les symptômes sont permanents ou les crises fréquentes.
  • - En cas d’antécédent de crise sévère.
  • - Lorsque l’asthme est provoqué par le froid ou par l’effort.

Votre avis

1 Commentaire

alexandre muller 05/07/2018
" Bonjour. Je suis interne en médecine générale à Lille et je me permet de vous envoyer un mail concernant ma thèse Je fait donc une thèse sur l'asthme et la plongée et je réalise un site dédié aux plongeurs, moniteurs de plongée, aux asthmatiques et aux médecins, afin de refaire le point sur l'asthme et la plongée et de créer un outil facilement utilisable aux quotidiens (Peut-on faire de la plongée si on est asthmatique ? Existe-t-il un risque réel en comparaison des non-asthmatiques ? Que dit la littérature ? Quels sont les recommandations actuelles ?) Professionnel de santé, plongeur, asthmatique, aucun des 3... tous les avis nous intéressent sur asthme-plongee.com . Merci beaucoup pour votre aide à la réalisation de ce projet Cordialement, MULLER Alexandre "

Derniers articles

   Devis gratuit