Liban SS

Site de plongée (plongée sur épave)
France

3 Avis
Epave
Faune et flore
Difficulté

Informations sur l'épave

Longueur
Largeur
Hauteur
Nationalité
Construction
Naufrage
Cause
Nombre de morts
Type de navire
Propulsion
Tonnage

Conditions de plongée

Profondeur max
Courant
Visibilité

Quand partir ?

De Mai à Octobre

Histoire et naufrage tragique d'un paquebot au large de Marseille


Le Liban, paquebot de 91 mètres de long fut construit en Ecosse en 1882. Ce navire assurait la liaison Marseille – Bastia pour le compte de la Compagnie Fraissinet. Le 7 juin 1903, le paquebot quitte le port de la Joliette avec, à son bord, 220 personnes et un chargement composé de diverses marchandises dont 27 caisses de courrier. Arrivé à proximité de l’île Maire, le navire croise un autre paquebot de la même compagnie « L’insulaire ». L’ordre est donné aux deux commandants de virer à droite mais de peur de heurter les récifs proches de l’île, le commandant de l’Insulaire décide de mettre cap à gauche toute. Les deux navires se rapprochent dangereusement et la collision est inévitable. L’insulaire heurte violement sur bâbord, le Liban qui se met à sombrer doucement. Le commandant décide de se rapprocher du rivage pour débarquer les passagers. Malheureusement, les falaises très raides empêchent tout accostage. Finalement, ce dernier décide d’échouer le navire sur les pics rocheux des Farillons. Hélas, la poupe se soulève, suivie quelques minutes plus tard par l’explosion de la chaudière. On estime qu’entre 90 et 180 personnes ont péri dans le naufrage. Le commandant du paquebot L’insulaire fut condamné à la prison pour avoir ignoré l’ordre de virer à droite mais surtout pour avoir continué sa route vers Marseille sans porter assistance au navire agonisant.

Une épave plongée populaire en France


L’épave repose entre 28 et 36 mètres de profondeur et elle est devenue une plongée loisir très prisée de la région de Marseille et de Provence en général, pour trois raisons principales : La profondeur relative de l’épave, son excellent état de conservation et la vie foisonnante qui s’est établie sur et autour du navire. La plongée débute souvent par la poupe et son énorme hélice en bronze située à 35 mètres de profondeur puis se poursuit vers la proue. Le navire éventré en deux par l’explosion de la chaudière a laissé un peu partout des débris métalliques dont les deux mâts, les chaudières et d’autres machines. La séparation béante permet d’accéder aux cabines, au salon, à la cuisine et aux cales mais, bien entendu, cette partie n’est réservée qu’aux plongeurs avancés (niveau 2 plongée ou spécialité profonde ou épave). Plus haut, on peut observer la proue et son énorme treuil, l’ancre et ses énormes maillons de chaine et le dernier mât. Au retour, on passera devant l’arche majestueuse des Farillons et ce dernier élément vient sublimer la plongee Marseille.

Faune et flore marine locale


Le nombre d’espèces de poissons est très important dans et autour du Liban. Dans ses entrailles, des congres et autres murènes se sont installés parmi les homards et les langoustes. Nageant dans le bleu, des loups, des barracudas, des sars et des dorades sont à l’affut de proies. Enfin, les chanceux pourront aussi apercevoir des Saint-Pierre et même d’énormes baudroies. La flore accrochée aux structures n’est pas loin d’égaler celle qui couvre les plus belles épaves de méditerranée. Les gorgones rouges, sublimes et très abondantes, ont colonisé la poupe, les coursives et le pont accompagnées d’anémones jaunes et d’autres éponges multicolores.



Votre avis
3 avis
14/12/2016

Même si je préfère le Donator cette épave reste une merveille.
14/12/2016

J'hésite entre le Liban et le Donator, l'une et l'autre mérite le titre de meilleurs plongée sur épave en France
08/12/2016

Quelle belle épave, une excellente surprise. Ça grouille de vie et les possibilités d'exploration sont nombreuses. A voir
   Devis gratuit