Miquelon

Site de plongée (plongée sur épave)
France

0 Avis
Epave
Faune et flore
Difficulté

Informations sur l'épave

Longueur
Largeur
Hauteur
Nationalité
Construction
Naufrage
Cause
Nombre de morts
Type de navire
Propulsion
Tonnage

Conditions de plongée

Profondeur max
Courant
Visibilité

Quand partir ?

De Mai à Octobre

Histoire d’un cargo et son naufrage près des côtes de Marseille


Le Miquelon, cargo français de 49 mètres de long, construit en 1911 aux chantiers Bertin de Bezon, est, tout d’abord, lancé sous le nom de Michèle-Marcelle. Deux ans plus tard, le navire change de nom et de propriétaire. Le Miquelon est destiné désormais aux transports des produits de la pêche à la morue entre terre-Neuve et la France. Il assure également le service postal. Dans la nuit du 5 octobre 1917, le Miquelon quitte le port de Marseille en direction d’Alger avec à son bord , une cargaison inhabituelle de fonte quand il percute le vapeur Balkan qui arrive à contre sens. Le bateau coule rapidement et sans faire de victimes, l’équipage ayant le temps de mettre les chaloupes de secours à la mer. La collision est imputable au commandant du Miquelon qui commet une double faute en oubliant d’actionner ses feux de mât mais aussi parce qu’il a effectué une mauvaise manœuvre en virant sur tribord.

Une des plus belles épaves en France


Le spot de plongée, non abrité, est accessible uniquement par beau temps et mer calme. L’épave du Miquelon repose droit sur le sable à 52 mètres de profondeur. Sa structure est bardée de nombreux filets de pêche qui sont autant d’obstacles à éviter, surtout concentrés sur le pont et la proue du navire. A l’avant, on distingue nettement la déchirure liée au choc avec le Balkan, un gros treuil, les ancres et dans la cale avant, une hélice de rechange. Dans les entrailles du bateau, une partie de la cheminée tient toujours en place ainsi que de nombreuses superstructures. La salle des machines mérite vraiment le détour. Dans la cale arrière, il est étonnant de découvrir, compte tenu de la cargaison officielle de fonte, une cargaison de matériel militaire constitué, de grenades sous- marines et de diverses munitions. Enfin, à l’arrière, on remarquera l’hélice et le canon toujours en place, prêt à faire feu.

Faune et flore abondante


Une vie foisonnante s’est développée autour de l’épave. On découvre avec plaisir ces murs d’anthias, d’apogons, de castagnioles et de sars qui parviendraient presque à nous obstruer la vue. Les tôles du navire servent de refuge à de nombreux poissons comme les mostelles, les congres ou encore certains crustacés. La coque du Miquelon est, quant à elle, colonisée par les coraux durs, les éponges et quelques rares gorgones.

Poissons et espèces aperçues

Langouste
Congre
Sar


Votre avis
   Devis gratuit