SS San Francisco Maru

Site de plongée (plongée sur épave)
Micronésie

1 Avis
Epave
Faune et flore
Difficulté

Informations sur l'épave

Longueur
Largeur
Hauteur
Nationalité
Construction
Naufrage
Cause
Nombre de morts
Type de navire
Propulsion
Tonnage

Conditions de plongée

Profondeur max
Courant
Visibilité

Quand partir ?

De Décembre à Mai

Origine et disparition du San Francisco Maru durant l'opération Hailstone


Construit en mars 1919 par le chantier naval Kawasaki à Kobe (Japon) pour la compagnie Yamashita Kisen Kabushiki Kaisha, ce cargo de 117 mètres de long était destiné aux transports de minéraux tels que le charbon, le bauxite et le phosphate. Le mot «Maru» désigne un navire marchand. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, ce navire est réquisitionné et utilisé par le département du transport maritime pour livrer équipement et munitions aux troupes impériales japonaises. Le 4 mai 1943, le San Francisco Maru est endommagé par un raid aérien allié sur Wewak (Nouvelle-Guinée). Le navire se rend le 5 février 1944 au lagon de Truuk pour y effectuer une série de réparations. Les 17 et 18 février 1944, l'opération Hailstone débute et signe la fin du navire. Le premier jour, le San Francisco Maru est touché à plusieurs reprises mais seuls des incidents mineurs sont observés. Le deuxième jour, le navire est frappé par six bombes de 500 kg larguées par des avions de l'USS Essex . Un incendie énorme provoquera le naufrage final du bateau qui coulera, poupe en premier, entrainant dans la mort, 5 membres d’équipage.


Une plongée sur épave fantastique au lagon de Chuuk en Micronésie


Redécouverte en 1969 par Jacques-Yves Cousteau, le San Francisco Maru repose sur le sable à une profondeur de 64 mètres. La superstructure du navire se trouve à 42 mètres de profondeur et le pont principal à 50 mètres. La plongée n’est permise qu’aux plongeurs de niveau 3 plongée ou aux plongeurs techniques qui profiteront des 30 mètres de visibilité ainsi que d’une température de l’eau comprise entre 27° et 30°Celsius. Arrivée sur l’épave on découvre les deux grandes chaudières à charbon alimentées par un moteur à vapeur unique ainsi que les stigmates de l’incendie. La cargaison, localisée sur le pont principal, comprend à la fois un camion et trois chars de combat légers de type 95 Ha-Go très bien conservés. On trouve dans les cales deux gros camions et de nombreux matériels de guerre comme des caisses de munitions, des mines, des torpilles, des bombes, des pièces d'artillerie, des armes anti-chars, des moteurs, des pièces d'aéronefs et des barils d'essence. Une plongée épave à explorer impérativement pour tous les férus de la seconde guerre mondiale





Votre avis
1 Commentaire
31/01/2018

Magnifique
   Devis gratuit